bash

Une production du Théâtre Néo-Trique

Mai 2012- septembre 2012

 

Une production de Point d’exclamation théâtre et le Théâtre de la Planète Sauvage

Mai 2013

 

Rôle joué: jeune homme

(monologue de 40 minutes)

Iphigénie en Orem

 

Texte: Neil LaBute

Metteur en scène : Frédérick Moreau
Traduction: Vincent Côté

Comédiens :
Vincent Côté
Martine-Marie Lalande
Fanny Migneault-Lecavalier
Guillaume Perreault
Responsable des transitions : Maxime Béliveau

Photos: Charlotte Girard et Pierre-Antoine Lafon Simard

 

bash a été présenté dans le Quartier des Spectacles à Montréal (Hôtel ZERO 1 et au Café du TNM) en mai 2012 et a ouvert la saison de Premier Acte à Québec en septembre 2012.  Il s’agissait d’une production de Théâtre Néo-Trique

 

Le spectacle a été repris à Montréal (Hôtel ZERO 1 et chapelle Notre-Dame-de-Lourdes) en mai et juin 2013.   Une production de Point d’exclamation théâtre et le Théâtre de la Planète Sauvage.

 

———–

« Une performance extraordinaire du comédien Vincent Côté » Radio-Canada, Québec

Excellente critique-vidéo reportage de la pièce à Québec 

 

« Le quatuor d’acteurs, d’un naturel désarmant, tous très bons, livre les monologues dans notre face -difficile de faire mieux comme théâtre de proximité.  Ce qui rend l’expérience d’autant plus saisissante.  Hier soir, à la première de la pièce, la tension était à couper au couteau pendant les récits. » Éric Moreault, Le Soleil

« C’est interprété avec brio par Vincent Côté. (…) Une soirée tout à fait fascinante. »  Yves Rousseau, Le Quatrième

« (…) le comédien Vincent Côté incarne cet homme brisé qui va commettre l’irréparable, feignant un calme olympien que ses gestes nerveux vont bientôt trahir. La progression dramatique, qui mise sur quelques effets de surprise, fait mouche.  » Philippe Couture, Voir

« Une mise en scène intimiste et réaliste qui met à l’honneur le jeu poignant du comédien.  (…)  Une expérience déambulatoire hors du commun!  À voir! » Agathe Raymond-Corbo, Nightlife.ca

« Une sensibilité poignante et un jeu perturbant, la performance de Vincent Côté convainc le spectateur, qui ne peut que sortir bouleversé de ce premier monologue. » Coraline Mathon, 4mtl.com

« On est bien contents que la pièce Bash, de l’Américain Neil LaBute, ait été traduite par le comédien et metteur en scène Vincent Côté. »  Roxane Léouzon, Journal Métro

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *