Les Amoureux

Rôles joués: Carlo Goldoni / Succianespole

 

Les Amoureux

  • Texte: Carlo Goldoni
  • Mise en scène: Catherine Vidal
  • Traduction: Huguette Hatem
  • Assistance à la mise en scène et régie: Alexandra Sutto
  • Dramaturg: Marie-Ève Lussier
  • Scénographie: Geneviève Lizotte
  • Costumes: Elen Ewing
  • Assistance aux costumes: Robin Brazil
  • Éclairages: Alexandre Pilon-Guay
  • Son: Francis Rossignol
  • Coiffures et maquillages: Justine Denoncourt
  • Accessoires: Étienne René-Contant
  • Direction de production: Shelley Dupasquier
  • Direction technique: Victor Lamontagne
  • Photos: Gunther Gamper

Une production du Théâtre Denise-Pelletier.

Présenté à Montréal au Théâtre Denise-Pelletier en novembre et décembre 2019

CRITIQUES

« De la comédie de très haut niveau. Voilà ce que nous offre Catherine Vidal au Théâtre Denise-Pelletier avec son adaptation de la pièce bicentenaire de Goldoni, Les amoureux. Le spectacle endiablé et les interprètes survoltés font sourire et rire pendant 100 minutes bien comptées.  (…) le tout irrésistible.  Avec ce texte où l’amour et la haine font bon ménage dans le couple, la mise en scène de Catherine Vidal maintient une énergie de tous les instants et les interprètes s’y donnent à cœur joie. Cabotinage tout à fait pertinent inclus. »  (Mario Cloutier)

 » Pur plaisir! (…)  Écrite au XVIIIe siècle, la pièce Les amoureux de Carlo Goldoni a, néanmoins, fait crouler de rire le public majoritairement adolescent du Théâtre Denise-Pelletier (…)  Catherine Vidal a su amener ses comédiens à y prendre un plaisir évident et communicatif. Le dynamisme de la commedia dell’arte associé à la comédie d’intrigue s’avère un pur plaisir ! (…)  Les rires se multiplieront tout au long de ce spectacle d’une heure 45 minutes qui s’avère un efficace antidote à la grisaille de novembre. » (Marc-Yvan Coulombe, Les ArtZé)

 » (…)  un vrai délice comique et un puissant remède contre la grisaille de novembre. (…) Les 10 comédiens de la distribution brillent d’ailleurs par leur jeu très physique, dans une mise en scène où le rythme ne dérougit pas. » (Stéphanie Morin, La Presse)

 » (…) un objet divertissant, mais signifiant et même inquiétant. (…) dans un ballet incessant, les rôles « secondaires », tous plus convaincants les uns que les autres (…)  » (Marie-Christiane Hellot, Revue JEU)

« Les amoureux met en scène, avec un humour irrésistible, les plus délirants débordements du coeur. (…) il y a lieu de s’enthousiasmer pour la relecture de Catherine Vidal. (…) Prenant l’immortalité du sentiment amoureux comme fil rouge, l’esthétique adoptée par Vidal et ses collaborateurs est non seulement franche, et diablement drôle, mais elle est aussi fort cohérente. (…) Alors que toute l’entreprise, risquée, aurait aisément pu sombrer de manière fracassante, c’est tout le contraire qui se produit. Si bien qu’on sort de la salle le coeur léger, un peu plus réconcilié avec les tourments inhérents à l’aventure amoureuse. » (Christian Saint-Pierre, Le Devoir)

 » (…) Il faut voir Les Amoureux (…) l’ensemble devient un tourbillon de jeunesse dans lequel on aurait tort de ne pas se laisser emporter, ce que j’ai fait sans gêne. » (Guy Fournier, Le Journal de Montréal)

« L’interprétation apporte beaucoup de vigueur à cette proposition théâtrale. » (Olivier Dumas, Montheatre)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *